Mes lectures d’automne

maldepierresMilena Agus – Mal de pierres

« Au centre, l’héroïne: jeune Sarde étrange « aux longs cheveux noirs et aux yeux immenses ». Toujours en décalage, toujours à contretemps, toujours à côté de sa propre vie… A l’arrière-plan, les personnages secondaires, peints avec une touche d’une extraordinaire finesse: le mari, épousé par raison pendant la Seconde Guerre, sensuel taciturne à jamais mal connu; le Rescapé, brève rencontre sur le Continent, à l’empreinte indélébile; le fils, inespéré, et futur pianiste; enfin, la petite-fille, narratrice de cette histoire, la seule qui permettra à l’héroïne de se révéler dans sa vérité. Mais sait-on jamais tout de quelqu’un, aussi proche soit-il… Milena Agus dit de sa famille qu’ils sont  » sardes depuis le paléolithique « . Et c’est en Sardaigne que l’auteur de Mal de pierres a résolument choisi de vivre, d’enseigner et de situer son récit. Déjà remarquée par la presse italienne pour son premier roman, Milena Agus confirme ici son exceptionnel talent et sa liberté de ton. »

Mon avis : Une belle histoire, une narration originale, un personnage principal complexe, un décor nostalgique et surtout une chute surprenante : ce livre est superbe, j’ai adoré !
Ma note : 9/10

montespanJean Teulé – Le Montespan

« Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan… Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu’il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l’homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d’assassinat, il poursuivit de sa haine l’homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme… »

Mon avis : L’histoire de cet homme abandonné est racontée de telle façon qu’on rit beaucoup, on s’étonne, on s’émeut, on s’insurge, tout y passe. On a la nausée aussi parfois, tant les détails historiques sont parfois crus, peut-être trop, mais en même temps nous dépeignent un tableau de l’époque beaucoup plus réaliste que certains films enjolivés l’ont fait avant. En bref : une lecture agréable et un genre original.
Ma note : 7/10

eleganceherissonMuriel Barbery – L’élégance du hérisson

« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

Mon avis : J’ai mis beaucoup de temps à rentrer dans ce livre, il ne m’a vraiment intéressée qu’à la moitié environ, quand l’action a enfin commencé. Au début, beaucoup de pensées philosophiques, j’ai eu l’impression que l’auteur se faisait plaisir en nous livrant ses propres pensées, mais ça ne faisait rien avancer du tout. J’ai cependant bien aimé ce livre car l’histoire vaut vraiment le coup, avec ses personnages et leurs univers spirituels à 10000 lieues de leurs univers matériels.
Ma note : 6/10

lechappeebelleAnna Gavalda – L’échappée belle

« Simon, Garance et Lola, trois frères et soeurs devenus grands (vieux ?), s’enfuient d’un mariage de famille qui s’annonce particulièrement éprouvant pour aller rejoindre Vincent, le petit dernier, devenu guide saisonnier d’un château pendu au fin fond de la campagne tourangelle. Oubliant pour quelques heures marmaille, conjoint, divorce, soucis et mondanités, ils vont s’offrir une dernière vraie belle journée d’enfance volée à leur vie d’adultes. Légère, tendre, drôle, L’Echappée belle, cinquième livre d’Anna Gavalda aux éditions Le Dilettante, est un hommage aux fratries heureuses, aux belles-soeurs pénibles, à Dario Moreno, aux petits vins de Loire et à la boulangerie Pidoune. »

Mon avis : Anna Gavalda nous livre ici un moment de vie, on rencontre ses personnages, on passe un week-end avec eux, et on les laisse comme on les a trouvés. Mais entre temps, on a passé un très bon moment en famille. Ce livre est plein d’émotions, de joie, de mélancolie, d’instants précieux et surtout de légèreté, un régal !
Ma note : 7,5/10

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Blablas

  • J’ai apprécié Le mal de pierre mais j’ai tout de même dû me motiver pour aller jusqu’au bout. Certes il est bien écrit mais…. c’est trop poussif pour moi.

    L’élégance du hérisson: j’ai aimé mais je supprimerais sans regrets de nombreux passages (oui je couperais le texte sans complexe).

    L’échappée belle: comme en ce moment, ce n’est pas la joie, c’est PILE le type de bouquin qu’il me faut!!!!

  • Melibu dit :

    aaahhh… bon je crois qu’on est sur la même longueur d’ondes niveau littérature. Le Montespan je suis dedans (presque fini) et c’est cocasse, assez drôle, inattendu comme roman. j’aime bien.
    Le Hérisson, je suis une des seules de mon entourage à avouer que oui, je me suis fait chier parfois et j’ai sauté des pages. Les cours de philo, j’en ai eu assez au lycée, et des plus compréhensibles qui plus est. Ceci dit l’histoire vaut le détour.
    Quant à Gavalda, je le lirai bien à la plage l’été prochain… disons que ce n’est pas ma priorité.
    En tout cas je prends note pour Mal de pierres !

  • Sarah-Lou dit :

    Sur ces 4, 3 sont déjà sur ma liste en vue d’une prochaine visite à la bibliothèque! Merci pour tes impressions précises, ça donne vraiment envie de s’y plonger à son tour!

  • Boulie dit :

    Pas lu les 2 premiers, je note…
    Assez d’accord sur le hérisson. Quant à Gavalda, son avant dernier m’a tellement fait c _ _ _ r que j’hésite vraiment.

  • Mymy dit :

    Nous venons d’acheter Le Montespan, car nous avions adoré Le magasin des suicides. Je te dirai ce que nous en avons pensé avec mon amoureux ! Et merci pour les autres avis aussi ! 🙂

  • J’ai lu un second roman de l’auteur de Mal de Pierre et franchement, j’ai pas aimé, ça ne me donne pas envie de lire celui là même si j’en ai entendu beaucoup de bien.

    C’est vrai qu’au début de l’élégance du hérisson, les passages philosophiques sont trop longs ! Surtout ceux de la petite fille … Mais après, quelle histoire ! 😀

    Faut absolument que je lise ce livre d’A. Gavalda, c’est mon auteur(e) préférée !

  • quenotte dit :

    après avoir admiré tes photos,je me dis tiens en plus 4 lectures communes que j’ai appréciées.Mal de pierres est troublant je l’ai plus aimé à la 2e lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *